Le garage de Félix

La moto : affaire d’âme et de cœur.

Le Garage de Felix est né de ma passion pour les motos et les beaux objets. J’ai toujours été attiré par les sports mécaniques. Moto, auto, sur terre ou sur piste, la compétition, les départs en ligne ou en épi, les belles mécaniques, modernes mais surtout anciennes, m’ont toujours tenu en haleine. Les machines classiques ont ce supplément d’âme qui les distingue de la production actuelle. Car c’est bien d’âme dont il s’agit ! De celles des motos, mais aussi de celle de Félix.

 

Qui est Félix ?... Il est celui qui m’a tout appris, qui a fait de moi ce que je suis, qui m’a inculqué le goût de l’effort et du travail bien fait. Il était à la fois mon père et un homme très spirituel. C’est sans doute pourquoi il ne cesse de m’inspirer.

 

Inspiration et création plutôt que restauration, voilà sur quoi nous fondons notre métier ! J’adore la restauration, mais plutôt côté chefs étoilés, si vous voyez ce que je veux dire. Nous ne restaurons pas, nous créons (ou recréons) de nouvelles machines en y mettant un peu de notre âme et beaucoup de notre cœur. Les motos qui sortent du Garage de Felix ne ressemblent que de très loin à ce qu’elles ont été. Elles reviennent au monde, comme transposées, reflétant une évidente modernité. Plus neuves que neuves, mais empreintes d’authenticité. Elles sont la parfaite synthèse entre présent et passé. Chacune est une œuvre unique, que nous serions bien incapables de dupliquer.

 

Je dis nous car, si mon imagination à recréer des motos issues d’une autre époque pour en faire des machines ultra-contemporaines et dans l’ère du temps s’avère débordante, elle ne serait rien sans l’intervention quasi-religieuse de Patrick. J’écris la mélodie, il la met en musique, aux instruments, avec maestria. Patrick est un vrai Mécano. Au sens noble du terme, comme on dirait Soprano. Il a officié de longues années en tant que mécanicien semi-usine en courses d’endurance, sans doute la discipline la plus exigeante en sports mécaniques, tant les machines doivent à la fois être performantes et tenir 24 heures à plein régime, à une époque où les moteurs rendaient l’âme plus souvent qu’à leur tour.

 

Il en connaît un rayon sur ce qui rend une machine efficace et fiable. Mais au-delà de ses compétences techniques, c’est sa maîtrise de la chose mécanique qui en fait un préparateur exceptionnel. Non content de sélectionner et d’assembler les plus belles pièces, il est capable de les créer si le besoin s’en fait sentir. Il démonte, il façonne, il soude, il lime, il peaufine, il remonte, il ajuste au millimètre, jusqu’à obtenir un résultat qui confine à la perfection. Et pour y parvenir, le temps est un précieux allié. Nous ne comptons pas nos heures. C’est notre amour des choses bien faites, et non l’horloge, qui préside à toute réalisation du « Garage ».

 

Ne vous attendez pas à un atelier vieillot, à l’ancienne, empli de tâches d’huiles. C’est d’huile de coude et de matériel de précision que sont faites nos productions. Nous œuvrons dans un lieu tenu secret, ultra-moderne, à la fois spacieux et aussi propre que nos motos sont bien finies.

 

Vous l’aurez compris, les motos issues du Garage de Félix ne sont pas seulement agréables à l’œil ou à l’oreille, elles sont créées pour rouler longtemps et offrir à leur pilote le plaisir de piloter une machine d’exception, sans arrière-pensée quant à sa fiabilité.

 

Lorsqu’un moteur reprend vie, après de longues semaines dans notre labo-atelier, c’est un peu du cœur de Patrick, mais aussi de celui de Felix qui bât… Et si nos réalisations vous coupent le souffle, ne serait-ce qu’une seconde, par leur pureté, c’est que nous avons bien travaillé.

 

Antoine FLORIO / Fondateur et inspirateur du Garage de Felix